L’immobilier à Paris, est-il encore accessible ?

En régions parisiennes, certains quartiers restent encore attractifs en matière d’immobilier. Les communes les plus demandées dans les Yvelines sont : Versailles, Rambouillet et Saint-Germain-en-Laye. En réalité, beaucoup de people côtoient ces villes. Plusieurs résidences secondaires sont implantées dans ces cités. En général, les affaires immobilières dans les banlieues parisiennes attirent encore d’innombrables acquéreurs.

Des réductions de prix

Dernièrement, de nombreux changements ont été remarqués sur le marché immobilier à Paris. Les demandes s’orientent beaucoup plus vers les résidences principales. L’élection présidentielle de 2012 a engendré des moments de répit au niveau du secteur. Les offreurs qui ont baissé leur prix de vente ont pu liquider leur bien à un tarif subissant une réduction de 20 à 30% du prix affiché. Les délais de vente tendent à s’allonger. Au lieu de vendre le bien immobilier en 6 mois, le bien n’est liquidé qu’après 12 mois. Avec le délai de vente et les prix réduits, il s’avère donc propice de s’investir dans l’immobilier à Paris.

Les prix immobiliers à Paris

Les prix immobiliers ne sont pas les mêmes dans chaque quartier ou région. Les écoles et établissements internationaux implantés à Paris influent beaucoup sur sa réputation en termes de marché immobilier. Sur le triangle d’or des Yvelines, Rambouillet est la commune où l’on rencontre un prix intéressant en matière d’achat immobilier. En effet, le prix du m2 se chiffre à 3.500 € dans cette communauté. À Montfort-L’amaury, le tarif avoisine les 4.000 €/m2. À  Versailles, on retient un prix aux environs de 6.000 €/m2 pour un bien standard et de 8.000 € /m2 pour un bien haut de gamme. Pour un bien immobilier qui se trouve à Saint-Germain-en-Laye, retenez un prix moyen de 10.000 € /m2. Sur Paris 13, des offres intéressantes alliant à la fois surface spacieuse et prix abordables restent encore à saisir. Pour préparer votre achat immobilier, Laforêt vous propose des outils vous aidant à déterminer vos capacités d’emprunt, simuler votre prêt immobilier et calculer les frais de notaire lors de l’acquisition d’un bien.

Des occasions propices

Si voulez investir dans l’immobilier, le mieux serait d’opter pour un bien divisible. En effet, ce type de bien engendre une demande locative très importante, notamment pour petits espaces. Profitez-en pour tirer partie de ces occasions ! Les offres excèdent largement les demandes et accordent donc des diminutions de tarifs intéressantes. En montant un dossier convaincant, vous pourriez effectuer une négociation en matière de qualité. Les réinvestissements immobiliers dans cette Ville lumière restent donc possibles.